Stid Vannes - Aesv

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

 

Stid : statistique et informatique décisionnelle

Vous préparez ou avez déjà un bac S, ES maths, STMG ou STI2D.
Vous aimez les chiffres et vous voulez apprendre à les faire parler.
Vous avez un attrait pour l'informatique appliquée.
Vous appréciez le travail en équipe.
Vous cherchez une formation à vocation professionnelle.

Alors le dut stid de Vannes est fait pour vous.

Objectif du dut stid 

Dans de très nombreuses entreprises, l’informatique permet la production de grandes quantités d’informations. Il faut d’abord les stocker et les organiser dans des « bases de données », puis les gérer en vue d’analyses. En effet, la stratégie des entreprises s’appuie de plus en plus sur des études statistiques : études de marché, sondages, test d’efficacité d’un nouveau médicament, …



La formation Stid a pour objectifs d’apprendre aux étudiants à mettre en place et administrer ces bases de données, puis d’utiliser des méthodes de traitements statistiques pour en extraire des informations pertinentes. Ils sont aussi formés à l’analyse des résultats et la rédaction de rapports synthétiques.

Les diplômés Stid maîtrisent la gestion informatique des données et les étapes de la démarche du statisticien :

  • collecte des données et contrôle de leur qualité ;
  • création et gestion des bases de données ;
  • extraction et présentation des informations pertinentes ;
  • analyses statistiques ;
  • communication des résultats.

Comme ils sont nécessairement amenés à collaborer avec des spécialistes d'autres disciplines, ils doivent aimer les contacts, avoir de bonnes aptitudes pour s'exprimer et l'esprit ouvert, ils sont les collaborateurs privilégiés des décideurs.

A l'issue des deux années d'étude, de nombreuses poursuites d'études sont envisageables dont dans les trois licences professionnelles proposées par le département stid de Vannes : statistique décisionnelle en marketing (Sdm), statistique et informatique pour la santé (Sis) ou conception des solutions décisionnelles (Csd).

 
Ce site vous est proposé par l'Aesv, l'association des anciens étudiants du département Stid de Vannes.

Sondage

Comment avez-vous connu le Dut Stid de Vannes ?
 

  Loïc C. (bac S en 1998, dut stid en 2001) :  
« J’occupe actuellement un poste de Data manager à l’Institut Pasteur dans l’unité d’Epidémiologie des Maladies Emergentes. Les études sur lesquelles je suis amené à travailler portent sur le VIH, l’hépatite C, l’hépatite B, la tuberculose, … dans les pays en développement. Mes fonctions principales sont d’assurer le data management pour les études de l’unité, de former les partenaires aux bases de données, d’assurer toutes les actions liées à l’informatique, de participer à l’analyse statistique des études réalisées dans l’unité et d’assurer le cours « Epidémiologie et Biostatistiques » de l’école Pasteurienne d’Infectiologie. J'interviens aussi bien en France qu'à l'étranger (Egypte, Vietnam, Cambodge, Centrafrique et Sénégal). Bref, je ne suis pas seulement derrière un ordinateur mais bien en face de personnes de différentes cultures ayant des besoins. Comment en suis-je arrivé là ??
Mon goût pour l’ailleurs et le domaine médical s’est renforcé lors de mon stage de 2ème année STID qui s’est déroulé dans le centre de recherche de l’Hôpital Sainte-Justine à Montréal (Québec). L’étude sur laquelle je travaillais portait sur l’hyperactivité des enfants âgés de 6 à 9 ans. Ce stage fut pour moi le déclic. Ne voulant ainsi plus quitter le domaine médical, j’ai intégré une CRO dans la région parisienne après avoir obtenu mon diplôme en 2001. Cette expérience m’a permis de découvrir le monde des laboratoires pharmaceutiques. Au bout d’un an, je suis parti de cette CRO pour intégrer l’Institut Pasteur. Au bout de ma deuxième année à l’Institut Pasteur, j’ai ressenti le besoin de reprendre mes études. J’ai donc suivi des cours du soir avec le DU de Statistiques et Sciences de la Vie (Paris XI). Ce DU m’a permis de revoir toutes les notions de biostatistiques et de découvrir une nouvelle discipline, l’épidémiologie. C’était également une des conditions nécessaires pour pouvoir accéder au Master Pro en Santé Publique (Paris XI). Une fois le DU obtenu, j’ai donc intégré ce Master Pro dans le cadre d’une formation continue. Cette expérience ne fut pas de tout repos puisqu’il m’a fallu gérer mon temps entre le boulot et les cours à l’université sans compter le travail personnel qu’il fallait fournir mais une chose est sure, c’est que cela en valait la peine! J’ai effectivement intégré de nouvelles connaissances qu’il va falloir maintenant consolider mais cela m’a également permis d’avoir de nouvelles responsabilités au sein de mon travail et de gagner 3 ans par rapport à quelqu’un qui suit un cursus « normal » (Licence + Master), ce qui n’est pas négligeable.
»